Carabine ou fusils de chasse ?

LES CARABINES DE CHASSE :

La carabine de chasse est destinée à la chasse au gros gibier ou au nuisible et nécessitant l’utilisation de calibres pour armes rayées offrant une meilleure portée et une meilleure puissance d’arrêt que les armes à canon lisse. La carabine de chasse est l’outil adapté à tous les types de chasse au gros gibier. Les armes de catégories C sont soumises à déclaration en préfecture. Leur vente est réglementée aux personnes majeures avec déclaration et envoi de copie de pièce d’identité et de permis de chasser ou de licence de tir en cours de validité.

La carabine à verrou

Le mécanisme est plus léger et de coût moindre que les mécanismes semi-automatiques, il peut être monté et démonté rapidement en raison de la petite quantité de pièces amovibles. Cependant, il ne permet pas une cadence de tir aussi grande que des mécanismes à levier de sous garde ou semi-automatique.

La culasse s’ouvre et se referme comme un verrou en actionnant un levier dont elle est solidaire. Cette action éjecte l’étui vide, chambre une nouvelle cartouche lors de la fermeture et réarme son mécanisme de percussion. Le verrouillage de la culasse étant particulièrement solide et placé dans l’axe du canon, l’arme peut offrir un chambrage optimal et une bonne régularité de tir, et le verrouillage autorise le tir de munitions de gros calibres.

C’est une arme particulièrement recommandée pour la chasse à l’approche, au tir de longue distance en plaine ou à l’affût.

La carabine semi automatique

C’est une carabine dont le réarmement est assuré par emprunt de gaz au canon, ou par le recul d’un ensemble de pièces mobiles. Le réarmement et le chambrage d’une nouvelle cartouche se font à la suite du coup de feu et acune action n’est nécessaire de la part du tireur qui n’a qu’à relâcher la queue de détente entre chaque tir.

En accord avec la législation française sur les armes semi-automatiques de catégorie C, la carabine semi-automatique permet de tirer trois munitions à la suite et est particulièrement recommandée dans le cadre de battues où l’on peut être confronté à des passages d’animaux courant qui peuvent nécessiter plusieurs coups d’affilée.

La carabine express

Pièce de prestige et d’élégance, la carabine est dite “double express” si elle dispose de deux canons rayés juxtaposés ou superposés basculants à la manière d’un fusil de chasse traditionnel. L’express très utilisée pour la chasse du gibier en mouvement à faible distance de type battue, du fait de sa prise de visée rapide et de la distance réduite entre ses organes de visée. Il offre en outre deux coups d’affilée et peut accepter des calibres pour la chasse au gros gibier.

La carabine à levier de sous garde

C’est l’un des systèmes de répétition manuelle les plus anciens, qui est toujours employé par les tireurs et les chasseurs. Dans ce système, l’éjection de l’étui vide et le chargement d’une nouvelle cartouche se fait en actionnant un levier situé derrière le pontet, qui actionne lui même la culasse. Avec un peu d’entraînement, le levier peut être actionné en utilisant uniquement le pouce ce qui en fait un mécanisme rapide et adapté au tir de gibier en mouvement.

La carabine à pompe

Il peut s’agir d’un fusil à pompe à canon rayé tirant des balles de type calibre 12 Brenneke, ou d’une carabine à canon rayé équipé d’un magasin tubulaire où les têtes des cartouches, plates, ne risquent pas de percuter. La répétition s’opère en actionnant d’avant en arrière le garde-main avant de l’arme qui, glissé sur un rail, fait se mouvoir la culasse pour l’éjection et le rechargement d’une nouvelle cartouche.

C’est un système à répétition manuelle rapide et efficace qui permet de garder l’arme épaulée, et autorise une plus grande capacité de magasin que la carabine semi-automatique.

Les différents calibres et leurs utilisations

Comme nous l’avons vu, le type de chasse détermine le système de répétition de l’arme le plus adéquat, mais l’animal chassé en détermine la munition. Le tableau ci-dessous répertorie les calibres de chasse les plus répandus en Europe en fonction de leurs dimensions, de leur puissance et du type de gibier qu’il peut abattre.

Type de gibierNuisibles / Petit gibier
Renard
Moyen / Léger à peau fine
Chevreil et petit sanglier
Gros gibiers
Cerf et gros sangliers
Energie de la balle à l’impact< 2000 joules1500 – 3500 joules2000 – 4500 joules
Poids de la balle45 – 100 grains95 – 170 grains> 130 grains
Calibres

22 Hornet
22-250 Rem
222 Rem
223 Rem
243 Win

243 Win
270 Win
270 WSM
280 Rem
7×64
30-30 Win
30-06 Springfield
30R Blaser
308 Win
8×57 JRS / JS

270 Win
270 WSM
280 Rem
7×64
8×57 JRS / JS
8×68 S
7 Rem Mag
30-06 Springfield
308 Win
300 WM
338 Win
35 Whelen
9.3×62
9.3x74R
444 Marlin
450 Marlin

On retrouve des calibres dans deux catégories de gibier à la fois car ils sont disponibles avec une grande variété de formes et de poids d’ogives qui peuvent convenir pour des animaux de différents poids. Ainsi à calibre égal, les ogives les plus légères ne risqueront pas d’endommager trop fortement la proie de petite taille, mais l’ogive lourde ou de conception spécifique aura quand même un pouvoir d’arrêt sur des animaux de taille supérieure.

Les calibres présentant un R dans leur dénomination sont des calibres dits à bourrelet et sont typiques des carabines express.

 

LE FUSIL DE CHASSE

Le fusil de chasse est destiné à la chasse aux petit et moyen gibiers nécessitant l’emploi d’une arme à canon lisse projetant des gerbes de projectiles ou des balles. C’est également une arme de sport pour les personnes pratiquant le tir sportif, notamment le ball-trap. Les armes de catégories C sont soumises à déclaration en préfecture. Leur vente est réglementée aux personnes majeures avec déclaration et envoi de copie de pièce d’identité et de permis de chasser ou de licence de tir en cours de validité.

Le fusil à canon basculant

Présentant généralement deux canons lisses juxtaposés ou superposés, il est le modèle le plus traditionnel du fusil de chasse européen et le plus répandu. Les canons s’ouvrent en pivotant sur une charnière de la bascule pour y insérer les cartouches, ce qui a aussi pour effet d’armer le système de percussion. Une fois l’arme refermée on peut procéder à deux tirs successifs, avant de rouvrir l’arme pour extraire ou éjecter les cartouches percutées des canons.

C’est un système simple, fiable et sécuritaire puisque l’arme ne peut percuter quand elle est « cassée », c’est à dire ouverte, et l’on peut accéder à tout moment aux canons pour en vérifier l’approvisionnement ou l’éventuel encombrement.

Le fusil juxtaposé est aujourd’hui une arme de prestige de par ses lignes élégantes, mais il a été très largement remplacé par le fusil superposé qui offre une ligne de visée plus confortable et un mécanisme plus moderne.

Le fusil semi-automatique

Version évoluée du fusil de chasse, le fusil semi-automatique permet le tir successif de plusieurs cartouches grâce à un système de réarmement par culasse mobile. La culasse est rendue mobile par le recul de la cartouche ou par l’emprunt des gaz de combustion de la poudre : la cartouche est chambrée, tirée et éjectée lors du recul de la culasse vers l’arrière, qui rechambre alors une cartouche neuve lors de son retour vers l’avant, mue par un ressort de rappel.

C’est un système très répandu et populaire auprès des chasseurs de tous gibiers, en particulier de sauvagine car il permet d’enchaîner autant de tirs que le magasin le permet.

De plus, on peut le décliner en de nombreuses versions telles qu’avec crosse synthétique, bois ou proposant un imprimé camouflage.

La législation française limite la capacité du fusil semi-automatique de catégorie C à trois coups, et son chargeur ne doit pas être amovible.

Le fusil de sport

C’est le fusil des tireurs de ball-trap, autrement appelé tir aux pigeons d’argiles. Discipline olympique, le tir sportif au fusil à canon lisse requiert des armes étudiées pour enchaîner un nombre de tirs très élevé tout en offrant confort de visée et stabilité. Les pièces mécaniques sont généralement renforcées et l’on dispose d’une bande de visée ventilée et adaptée à une visée rapide. La crosse peut également être réglable pour coller à la perfection à l’anatomie du tireur.

Le fusil à pompe

C’est un fusil de chasse très utilisé de par le monde, bien qu’on lui préfère en Europe le fusil semi-automatique. C’est un fusil à répétition manuelle dont le réarmement se fait par l’action d’une pompe qui actionne la culasse. Les cartouches sont chambrées et éjectées à chaque va-et-vient de la pompe faisant office de garde-main.

Le fusil à pompe de catégorie C présente un canon rayé adapté au tir à balles, tandis que le canon lisse est situé en catégorie B et requiert une autorisation de détention préfectorale.

Le fusil à levier de sous-garde

Héritier des carabines à levier de sous-garde de l’ouest américain, il présente le même principe de répétition manuelle. La culasse est actionnée par un levier situé au niveau du pontet et permet le réarmement ainsi que l’éjection des cartouches vides.

Il offre une bonne cadence de tir, et dispose d’une assez grande capacité de magasin.

Le fusil à canon lisse, quand il ne sert pas à tirer à balle, projette des gerbes de billes de plomb ou d’acier avec plus ou moins de dispersion et c’est pourquoi la longueur du canon et le diamètre des chokes sont importants dans le choix de l’arme qu’il vous faut.

Le choke est le rétrécissement de la bouche du fusil de chasse afin d’allonger sa portée et de réduire la dispersion de la gerbe de plombs.

Selon le diamètre et l’importance de cet étranglement on parle de full choke, ¼ choke, demi choke… etc. Il est utilisé afin de contrôler la diffusion du projectile et ainsi obtenir une meilleure chance d’atteindre la cible prévue à une distance donnée.

Ainsi, plus un choke est serré et plus la gerbe sera concentrée lors du tir et restera groupée à distance.

Il existe des chokes fixes et amovibles pour plus de polyvalence dans les portées de tir.

La longueur du canon est essentiellement liée à la distance de tir : on recommande par exemple un fusil à canon long pour le tir en plaine ou au gibier en vol.

Les différents calibres et leurs utilisations

Les calibres de fusil de chasse sont nombreux et variés mais les plus utilisés sont, par ordre décroissant de puissance, le 12, 16, 20 et 410. La différence entre chaque calibre réside essentiellement dans une différence de charge de poudre et de plombs contenue dans la cartouche. N’hésitez pas à consulter  l’entièreté de notre gamme de cartouches pour fusil de chasse afin de trouver celle qui répond à vos besoins.

Le calibre 12

Le calibre 12 est un calibre passe partout utilisé tant à la chasse qu’au tir sportif car il permet d’atteindre des puissances importantes, et la variété des cartouches s’adapte à tous les gibiers. Les fusils sont généralement chambrés en 12/76 pour accueillir les cartouches magnum, ou en 12/89 soit super magnum. Il est recommandé de choisir une longueur de chambre d’au moins 76 mm pour pouvoir utiliser le plus grand nombre de cartouches différentes et ainsi faire face à chaque type de gibier.

Les anciennes longueurs de chambre de 65 ou 67 ne se trouvent plus sur des armes neuves car beaucoup sont désormais éprouvées avec des charges supérieures.

Le calibre 16

Le calibre 16 est aujourd’hui en déclin en France mais présente néanmoins des caractéristiques intéressantes et se résume à être un intermédiaire entre le 12 et le 20 et ne mérite pas d’être négligé.

Le calibre 20

Le calibre 20 convient aux jeunes chasseurs ou aux personnes de petite corpulence du fait de son faible recul et du poids réduit du fusil. Il est aussi très populaire auprès des femmes. Il offre des performances appréciables, et étant donné le diamètre réduit de la gerbe de plomb développée on peut parler d’un calibre sportif.

Les calibres 410 et 28

Les calibre 410 et 28 sont plus anecdotiques et se rencontrent généralement chez les initiés ou les amateurs d’armes fines ou de prestige.

Views: (343)
Moins cher ailleurs ? C'est peu probable, mais faites-le nous savoir, on pourra peut-être faire quelque chose.Contactez-nous